Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog d'Alain Paul Nicolas

Rebelles d'Afrique et d'ailleurs cherche à mettre en place de nouvelles Institution et Constitution dans les pays d'Afrique en tenant compte de leur histoire et de leur culture, et en tentant de concilier tradition et modernité. La réflexion porte également sur l'abandon du franc CFA, et d'un redécoupage de territoires, car les uns et les autres sont ceux hérités de la colonisation. Entre 1500 et 1900, les Africains sont passés de 17 % à 7 % de la population mondiale. Il faut compter en moyenne quatre victimes collatérales pour un esclave vendu. Soit près de 100 millions de personnes ? (L'Afrique des idées, " Quel est le bilan humain de la traite négrière " par E. Lerouiel).

Gabon - La mascarade électorale continue

 

Jadis opposant, Paul Mba Abessole (celui pour qui ou à cause de qui de nombreux Gabonais sont morts) fait aujourd’hui parti du fan club du Président gabonais.

Les élections au Gabon se suivent et se ressemblent étrangement.

Ce dimanche 27 novembre 2005, le seul vrai opposant est Pierre Mamboundou.

Pour accéder à un poste ou participer à une élection, il est malheureusement de règle, en Afrique, d’utiliser ses enfants.

Zacharie Myboto n’échappe pas à la règle.

Bongo Ondimba, lui-même, est le gendre du général-président Sassou Nguesso, le tyran du Congo Brazzaville.

Le Gabon, dont les richesses naturelles sont énormes (pétrole, bois, mines…) et les populations peu nombreuses, est un pays très endetté.

Son dirigeant et ses complices sont immensément riches. Leur fortune est généralement placé en France, le pays de leurs amis et anciens colonisateurs. Certains ayant conservé la nationalité française (tel Pascal Lissouba, du Congo Brazzaville). Ils se maintiennent grâce au pouvoir des enveloppes en kraft distribuées à certains de leurs compatriotes au pays, à la diaspora ou à d’autres encore...

La souffrance des peuples, les bidonvilles… Omar Bongo Ondimba, après trente-huit ans de domination, veut faire croire qu’il va réussir aujourd’hui ce qu’il a raté hier. Musulman et franc-maçon il s’imagine, peut-être, Président à vie. Seul un chef traditionnel reste chef jusqu’à sa mort.

En attendant le Grand Guignol continue... les dés sont pipés.

79,21 % des suffrages, il fait beaucoup moins bien que son ami Jacques ! Peu lui importe, ses pairs africains et Chirac vont saluer sa réélection et le légitimer. Tout baigne !

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article